Candidature à l’investiture – motion LTE régionale

Je publie ici la profession de foi que je soumets à mes camarades de la motion francilienne d’EELV « Le temps de l’écologie en Ile-de-France », en vue de ma candidature à l’investiture du parti.

Frédéric Benhaim, 37 ans.

Adhérent EELV et cosignataire de la motion LTE, finissant mon premier mandat de conseiller régional, je souhaite candidater à l’investiture du mouvement, et avant cela de la motion LTE, pour les élections régionales dans les Hauts-de-Seine.

D’abord, je veux contribuer à gagner la Région Ile de France. Nous ne pouvons nous passer de la région pour mener la transition écologique et faire reculer les inégalités. Sous Pécresse, la région manque sur le terrain. Elle a cessé d’investir dans le logement social : 150 millions depuis 2015, soit 20 000 logements sociaux. Ce manque se caractérise par le développement des bidonvilles et dans les listes d’attente des mairies. Elle a désinvesti les champs sociaux, associatifs, l’économie sociale…

Nous pouvons le faire. Nous pouvons le faire en nouant une nouvelle alliance entre les territoires populaires et ceux où l’on aspire à un meilleur cadre de vie. Nous pouvons nous ancrer dans les communes en nous appuyant sur le formidable travail mené aux municipales et depuis des décennies par des militantes et des militants dévoués. Nous pouvons honorer ce travail en le cultivant, en faisant grandir l’adhésion à nos idées.

Fort de mon expérience politique et professionnelle, je souhaite contribuer à mener la transition écologique de l’économie. Je me suis spécialisé dans les questions économiques et de formation et je travaille activement sur ces sujets. A titre d’exemple, j’ai talonné incessamment l’exécutif sur ses honteuses insuffisances en matière de formation des personnes sous main de justice. Je suis issu du secteur privé et de la gestion de PME, où j’ai travaillé à préserver des emplois menacés dans les services. J’ai également été formateur de personnes en chômage de longue durée et j’ai enseigné la responsabilité sociale des entreprises en école de commerce.

Il n’existe aucune fatalité en politique. Mon ambition est aussi de contribuer à inscrire durablement l’écologie dans le paysage politique francilien. Pour cela, nous devons tisser des liens forts avec nos élus municipaux en particulier dans les villes où nous sommes en responsabilité (la liste ne peut être exhaustive : Colombes, Paris 12e, Savigny, ainsi que Bagneux, Châtillon, Gennevilliers, Montreuil, Nanterre, Malakoff, Pantin, Paris…). Mais il faut aussi soutenir nos équipes dans les nombreux territoires ruraux comme urbains où nous sommes dans l’opposition à travers les départements de l’Ile-de-France. Pendant six ans dans l’opposition à Valérie Pécresse depuis 2015, j’ai fait preuve de ténacité face à la droite et à l’extrême droite. Je veux et je sais aussi travailler avec nos partenaires dans l’écologie politique et à gauche, et avec la société civile, des institutions jusqu’aux quartiers populaires. Je milite dans l’écologie politique depuis plus de vingt ans. J’ai connu toutes les périodes d’espoir et de questionnement ; de dynamique et de difficulté. Je n’ai jamais choisi la facilité. En tant qu’élu et militant, j’entends conserver ce même esprit combatif, courtois, et constructif. Pour moi un mandat c’est une plateforme collective d’avancement et d’action.

Je ne cumule pas d’autre mandat électif et je suis donc pleinement disponible pour faire et bien faire ce mandat.

Expérience en tant qu’élu :

Conseiller régional 2015-2021, commissions développement économique et formation professionnelle. Président du groupe des élus écolos à la Mairie du 13e arrondissement, 2014-2020.

Expérience associative : Président de l’association Entreprendre Vert depuis 2005. Administrateur de la fédération européenne de l’économie verte ecopreneu.eu depuis 2015.

Parutions et projets politiques au cours du mandat régional 2015-2021 :

Un schéma économique (SRDEII) alternatif ; un Plan régional alternatif de soutien au commerce et à l’artisanat ; un livre blanc pour la stratégie régionale tourisme ; deux séries de propositions de 20 pages en réponse régionales à la crise du COVID ; une proposition de Green New Deal francilien ; un projet de charte sociale régionale en collaboration avec les directions régionales des syndicats…. et de nombreuses autres propositions, contributions, interventions, questions écrites…